Our first volunteering in Croatia

12/09 to 14/11/2020

Photo of the balcony of O.A.ZA.’s office, on the roofs in the center of Zagreb, Croatia. Photo by Julien PORTE

Photo du balcon du bureau d’O.A.ZA. situé en plein centre de Zagreb, en Croatie.

1. Presentation of the NGO

Our very first volunteering experience happened in Zagreb, Croatia. We spent 2 months doing a “short-term” volunteering, which was part of the European Solidarity Corps (ESC). This initiative comes from the European Union, which supports and funds volunteerings among European countries. Our hosting organisation was the Croatian non-governmental organization O.A.ZA. (Održiva Alternativa ZAjednici), which means Sustainable Alternative to Community. Oaza means “Oasis” in Croatian.

The members of this NGO aim at empowering the youths in order to build a more sustainable society for the future. To this end, they rely on 4 fundamental values : Togetherness, Balance, Spirituality, and Responsibility. Their actions follow the 3 pillars of sustainable development :

  • Social aspect : the program Joyful Leadership consists of a written manual and online lessons. The purpose is to provide tools to young people, so they could become alternative leaders and make a lasting positive change in the society. O.A.ZA. also hosts Seeking the essence events, which are philosophical debates about the meaning of our lives.
  • Economical aspect : Bridge to success events are regularly planned. During a week-long traineeship, workshops enables young people to develop entrepreneurship competences, discover their talent and convert it into an idea of business.
  • Environmental aspect : the program OASIS for kids aims at reconnecting children to Nature. The Green Fingers project, in which we volunteered during two months, is part of the program.

Now you may ask what we have done during these two months of volunteering. Enjoy the next chapters !


Présentation de l’association

Notre toute première expérience de volontariat s’est déroulée à Zagreb, en Croatie. Nous avons passé deux mois à faire un volontariat « à court terme », dans le cadre du Corps européen de solidarité (CES). Cette initiative vient de l’Union européenne qui soutient et finance le volontariat dans des pays européens. Notre organisation d’accueil était l’organisation non gouvernementale croate O.A.ZA. (Održiva Alternativa ZAjednici) qui signifie Alternative durable à la communauté. Oaza signifie « Oasis » en croate.

Les membres de cette ONG visent à donner aux jeunes les moyens de construire une société plus durable pour l’avenir. À cette fin, ils s’appuient sur 4 valeurs fondamentales : Unité, Equilibre, Spiritualité, et Responsabilité. Leurs actions suivent les 3 piliers du développement durable :

  • Social : le programme Joyful Leadership consiste en un manuel écrit et des leçons en ligne. L’objectif est de fournir des outils aux jeunes afin qu’ils puissent devenir des leaders alternatifs et apporter un changement positif durable dans la société. O.A.ZA. accueille également des événements Seeking the essence, qui consistent en des débats philosophiques sur le sens de notre vie.
  • Economique : des événements Bridge to success sont régulièrement organisés. Au cours d’un stage d’une semaine, des ateliers permettent aux jeunes de développer des compétences en matière d’entrepreneuriat, de découvrir leur talent et de le convertir en une idée d’entreprise.
  • Environnemental : le programme OASIS for kids vise à reconnecter les enfants à la nature. Le projet Green Fingers, dans lequel nous avons été bénévoles pendant deux mois, fait partie de ce programme.

Vous devez maintenant vous demander ce que nous avons fait pendant ces deux mois de bénévolat. Profitez des prochains chapitres !

2. We have realized some gardening and workshops in the schools

When we arrived In Croatia, we were not sure to work in the schools’s gardens and even less with the children because of the safety measures due to the coronavirus. During the first two weeks, we have mainly followed courses and presentations realized by OAZA’s employees, you can read about it in this article (see section 4). Thankfully, our supervisor Mile DRACA, found out how to convince the schools to let us come and do some gardening. We also have had the chance to do a few workshops and games with the kids. In the end, we discovered six different schools, one based in Cucerje in the hills at the north-east of the Capital ; two based in Zagreb, and three based in Petrinja, near the Bosnia-Herzegovina’s border. You can see in details what work and activities we did in the schools by clicking on these two links : Schools in Zagreb, Schools in Petrinja area.

We have experienced a one week isolation because we were contact cases COVID-19. During this week, we have created approximately fifteen online video workshops and written a manual for teachers about how to use the videos. You can find the videos on Youtube on the channel Green Fingers OAZA. It was interesting to see how different the volunteers behave when we have to work, especially online, depending on our age, culture, studies, our interest in the project, etc.. Finally we are proud of what we have done because it was quite unusual to work in such conditions, online from home, while we were supposed to be in gardens with kids.


Nous avons jardiné et organisé des ateliers dans les écoles

A notre arrivée en Croatie, nous n’étions pas sûrs de travailler dans les jardins des écoles et encore moins avec les enfants en raison des mesures de sécurité dues au coronavirus. Pendant les deux premières semaines, nous avons surtout suivi des cours et des présentations réalisés par les employés d’OAZA, vous pouvez en lire plus à ce sujet dans cet article (voir section 4). Heureusement, notre superviseur Mile DRACA, a trouvé comment convaincre les écoles de nous laisser venir faire du jardinage. Nous avons également eu l’occasion de faire quelques ateliers et jeux avec les enfants. En fin de compte, nous avons découvert six écoles différentes, une basée à Cucerje dans les collines au nord-est de la capitale ; deux basées à Zagreb, et trois basées à Petrinja, près de la frontière de la Bosnie-Herzégovine.

Nous avons connu une semaine d’isolement parce que nous étions cas contact COVID-19. Au cours de cette semaine, nous avons créé une quinzaine d’ateliers vidéo en ligne et rédigé un manuel pour les enseignants sur la façon d’utiliser les vidéos. Vous pouvez trouver les tutoriels vidéos sur Youtube sur la chaine Green Fingers OAZA. Il était intéressant d’observer comment les volontaires se comportaient lorsque nous devions travailler, surtout en ligne, en fonction de notre âge, de notre culture, de nos études, de notre intérêt pour le projet, etc. Enfin, nous sommes fiers de ce que nous avons fait car il était assez inhabituel de travailler dans de telles conditions, en ligne depuis notre lieu de quarantaine, alors que nous étions censés être dans des jardins avec des enfants.

3. We followed a vegetarian challenge

During this volunteering we had the chance to follow an unusual challenge : be vegetarians during two months. We had lunch every working day in a vegan restaurant, the Joyful Kitchen. We discovered a lot of ways to get all the nutrients and proteins we need without eating meat. We mainly ate seitan, quinoa, tofu, tempeh, hemp, millet, lentils, vegetables and salad. We got used to it quickly, and never felt being in lack of anything in terms of nutrition. When we were at the hostel, we had no restriction about what we were eating, so we were free to buy eggs, yogurts, etc. and we sticked to the vegetarian challenge. Unfortunately, when you travel it is quite hard to find vegetarian food except salads and potatoes in local restaurants. It’s even more complicated during the coronavirus times, when sometimes most of the restaurants are closed. For this reason we have deviated from the challenge when we were in Rijeka to try seafood specialties and in Ljubljana because we had no other choice.

Now, after this experience of vegetarianism, are sincerely thinking about becoming flexitarians, which means reducing our consumption of meat as much as possible. We will also try to eat non-violent animal products, and elaborate mainly vegetarian meals. Is it the first step to become vegan ? Then we may totally give up the red meat, then all kinds of meat, then fish, then animal products ? We will see, there is no hurry.


Nous avons suivi un challenge végétarien

Au cours de ce volontariat, nous avons eu la chance de participer à un défi inhabituel : être végétariens pendant deux mois. Nous avons déjeuné tous les jours ouvrables dans un restaurant végétalien (ou vegan), la Joyful Kitchen. Nous avons découvert de nombreuses façons d’obtenir tous les nutriments et les protéines dont nous avons besoin sans manger de viande. Nous avons principalement mangé du seitan, du quinoa, du tofu, du tempeh, du chanvre, du millet, des lentilles, des légumes et de la salade. Nous nous y sommes vite habitués et nous n’avons jamais eu l’impression de manquer de quoi que ce soit en termes de nutrition. Lorsque nous étions à l’auberge, nous n’avions aucune restriction sur ce que nous mangions, nous étions donc libres d’acheter des œufs, des yaourts, etc. et nous nous en tenions au défi végétarien. Malheureusement, lorsque vous voyagez, il est assez difficile de trouver de la nourriture végétarienne, à l’exception des salades et des pommes de terre, dans les restaurants locaux. C’est encore plus vrai à l’époque du coronavirus, où la quasi totalité des restaurants sont parfois fermés. C’est pourquoi nous avons dévié par rapport au défi lorsque nous étions à Rijeka, pour goûter les spécialités de fruits de mer, et à Ljubljana, parce que nous n’avions pas d’autre choix.

Après cette expérience de végétarisme, nous pensons sincèrement à devenir flexitariens, ce qui signifie réduire notre consommation de viande autant que possible. Nous essayerons également de manger des produits animaux non violents et élaborer des repas végétariens principalement. Est-ce la première étape végétalien ? Peut-être allons nous renoncer totalement à la viande rouge, puis à toutes sortes de viandes, puis aux poissons, puis aux produits animaux ? Nous verrons, il n’y a pas d’urgence.

4. We have had lessons

During the volunteering we got involved in the Green Fingers project. We had the chance to take part in O.A.ZA.’s activities about the social economical aspect. We were lucky to experience self-development workshops to work on our « Life call » with Filip, the founder of O.A.ZA.. At the office we had lessons about project management and conferences about non-violent communication. Moreover we study the Joyful Leadership online courses while volunteering and traveling in Croatia. It consists in self-development and management topics.

We also had the chance to deepen our commitment for the environment by helping the BIOM NGO, that aims at protecting biodiversity. Therefore we participated during two days at a camp in Ucka Natural area, where they do bird ringing and natural habitat restauration.


Nous avons suivi des leçons

Pendant le bénévolat, nous nous sommes impliqués dans le projet Green Fingers. Nous avons eu la chance de participer aux activités d’O.A.ZA. sur le socio-économique. Nous avons pu participer à des ateliers de développement personnel pour travailler sur notre « Life call » avec Filip, le fondateur de O.A.ZA.. Au bureau, nous avons eu des leçons sur la gestion de projet et des conférences sur la communication non-violente. De plus, nous suivons les cours en ligne de « Joyful Leadership » au cours du bénévolat et en voyageant en Croatie. Les leçons portent sur le développement personnel en tant que leader et sur le management.

Nous avons également eu la chance d’approfondir notre engagement pour l’environnement en aidant l’ONG BIOM à protéger la biodiversité. Nous avons donc participé pendant deux jours à un camp dans la réserve naturelle d’Ucka, où ils font du baguage d’oiseaux et restauration d’habitats naturels.

5. We have learnt a lot by living in a Multicultural community

Another huge challenge we faced was about evolving as a group during the whole volunteering. Our team was composed of 12 volunteers from 7 countries all across Europe. We lived altogether in an hostel, shopping, preparing dinner together the 1st month. Even going on week-end required pretty good organisation skills…

We shared every simple moment during two months, working at the office, gardening, during our free time as well. Hence we developed our empathy and became more aware about the others’ needs. This quality is essential for the well-being of the group. For example, it is important to recognize when someone needs more private space.

Another thing we learnt there is awareness and understanding of differences. This can be called the intercultural acceptance. Coming from all different countries, with diverse backgrounds, values, education, it can sometimes be hard to understand why another volunteer is acting in a certain way. By increasing our tolerance, we learnt how to understand an opposite behaviour from what we are used to.

To sum up, group organisation, empathy and tolerance were the social competence we developed during this volunteering in O.A.ZA. Such cultural differences were also an incredible source of wealth. We were able to share so much about music, customs and food !


nous avons énormément appris en vivant en communauté multiculturelle

Un autre grand défi auquel nous avons été confrontés était celui d’évoluer en tant que groupe tout au long du volontariat. Notre équipe était composée de 12 volontaires venant de 7 pays à travers l’Europe. Nous avons vécu ensemble dans une auberge de jeunesse. Faire les courses, préparer le dîner ensemble, même partir en week-end en groupe de 12 exigeait de bonnes capacités d’organisation…

Nous avons partagé tous les moments du quotidien au cours des deux mois, en travaillant au bureau, en jardinant, pendant notre temps libre aussi. Nous avons ainsi développé notre empathie et appris à faire attention aux besoins des autres. Cette qualité est essentielle pour le bien-être du groupe. Par exemple, il est important de reconnaître quand quelqu’un a besoin de plus d’espace privé et d’intimité.

Une autre chose que nous avons apprise repose sur la prise de conscience et la compréhension de la différence. On peut appeler cela l’acceptation interculturelle. Venant de tous les pays, avec des origines, des valeurs et des éducations différentes, il est parfois difficile de comprendre pourquoi un autre volontaire agit d’une certaine manière. En travaillant notre tolérance, nous avons appris à accepter un comportement opposé à celui auquel nous sommes habitués.

En résumé, l’organisation de groupe, l’empathie et la tolérance sont les compétences sociales que nous avons développées pendant ce volontariat à l’O.A.ZA. Ces différences culturelles ont également été une incroyable source de richesse. Nous avons pu partager tant de choses sur la musique, les coutumes et la nourriture de nos différents pays maternels !

To conclude

The ability to work and communicate as a group will be for sure really useful and significant for our future. This experience allowed us to develop so many soft skills through a non-formal education. The perspective was quite different from what we studied in our engineering school. Therefore volunteering was a hugely rewarding experience in terms of personal and social competences, as well as knowledges we aquiered about Nature and its powers.


Conclusion

La capacité à travailler et à communiquer en groupe sera certainement très utile et significative pour notre avenir. Cette expérience nous a permis de développer de nombreuses compétences non techniques grâce à une éducation non formelle. La perspective était très différente de celle que nous avions étudiée dans notre école d’ingénieurs. Le volontariat a donc été une expérience extrêmement enrichissante en termes de compétences personnelles et sociales, ainsi que de connaissances que nous avons acquises sur la nature et ses pouvoirs.

Photo of the 12 volunteers of the project. Photo by Jasmina ROCA

Photo des 12 volontaires du projet
.

Thank you for reading and following us in our adventures !

Merci d’avoir lu et merci de suivre nos aventures!